Laure Malécot

 

  

 

 

 

TEASER (VF)

Page facebook @IyaTundefilm - CONTACT: iyatundedoc@gmail.com

PROCHAINEMENT

1er juillet 2022, 19h30.  Ageless Festival (UK) https://yorkshiredance.com/project/ageless/

 

16 et 17 septembre 2022 : Cinépalabres, Toulouse, France https://cinepalabres.fr

 

VOD

 

https://www.filmdoo.com/films/iya-tundeacute-the-mother-came-back/

 

Proposé à la diffusion aux Etats-Unis par la 1ère édition du Catalogue de Films de Danse, édité par le Service culturel de l'Ambassade de France aux Etats Unis. :

https://frenchculture.org/performing-arts/13089-1st-edition-dance-films-catalogue

Le parcours de Germaine Acogny, chorégraphe, danseuse et professeure de danse franco-sénégalaise, à travers son enseignement et ses créations, en parallèle avec la période charnière de ses 70 ans, âge à partir duquel elle s’est enfin consacrée entièrement à sa carrière personnelle (de 2014 à 2015). Des stages à l’Ecole des Sables de Toubab Dialaw, au Sénégal, qu’elle a fondée, aux masters class qu’elle donne en Afrique, en Asie, en Europe, à ses chorégraphies, souvent autobiographiques, et aux témoignages de ses collaborateurs, ce film lève le voile sur la personnalité, les motivations et le parcours de cette artiste hors du commun, qui depuis plus d’un demi-siècle est toujours à l’avant-garde.

La danse selon Germaine Acogny, digne héritière spirituelle de Maurice Béjart, qui l’appelait sa « fille Noire », et de Léopold Sédar Senghor, inspirée par son aïeule Aloopho, prêtresse vaudou (Iya en yoruba), et les danses patrimoniales africaines qu’elle a contribué à mettre en valeur, interroge le rapport de l’individu à son environnement, et son identité, dans un monde où la colonisation a provoqué une sévère perte de repères. 

L’envie de filmer Germaine Acogny m’est venue de la relation quasi filiale qui, d’instinct, étonnement rapidement, est née entre nous, de mère à fille de cœur. Au-delà de combler le vide que ma mère, disparue depuis mon adolescence, a laissé, elle m’a aussi permis de reconstituer mes racines culturelles manquantes. 

Iya tunde, c’est l’histoire d’une femme qui a accompli ses rêves, et continue même de les dépasser. Germaine Acogny, par son itinéraire, sa force et ses questionnements, me rappelle ma mère, pianiste à qui on a coupé les ailes, dans une version de femme artiste épanouie, qui aurait triomphé de tout. Ah, le rêve brisé de ma mère ! Iya tunde est un hommage à ces utopies, ces rêves, qui nous animent, sans lesquels la vie n’aurait pas de goût, pas de sens… 

Elle qui, à 70 ans, semble être parvenue au sommet de sa carrière, n’a de cesse de se confronter à de nouveaux défis, comme lorsque, pour Mon Elue Noire, cinquante ans après que Maurice Béjart ait souhaité le faire, elle se met en danger, au service de la chorégraphie élaborée par Olivier Dubois, afin de réaliser ce rêve de longue date. 

Tant par ses inspirations, les thématiques qu’elle aborde, que les multiples origines des danseurs auxquels elle enseigne, et de ses collaborateurs, sa démarche, tout en valorisant les cultures Africaines, est universelle.

Laure Malécot, réalisatrice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Germaine Acogny et Laure Malécot

10 mai 2017, 1ère projection. Institut Français de Dakar.

©Pascal Nampémian-Traoré.

 

Dans « Iya tundé», Laure Malécot fait le choix essentiel de s’intéresser à ce monument de la danse qu’est Germaine Acogny. Sa démarche intime « de fille à mère » bouscule les usages, parce que preuve d’amour assumée, et pudeur, nous invitant à prendre notre part d’empathie pour ce formidable personnage.                        

Moctar Ndiouga Bâ, Producteur (Sénégal)

 

 J’ai regardé le documentaire Iya tundé, la Mère est revenue, hier soir, et en suis toute bouleversée. Ce film est une SPLENDEUR !!!!!!! Mais maman Germaine comme tu me touches, comme tu m’enseignes, comme tu me fais grandir c’est juste inouï !  Je bénis Sanou Salia de m’avoir fait entrer dans ton orbite.  Ce film est un hommage à la hauteur du sujet, ce qui n’est pas peu dire.                           

 Nancy Huston, écrivaine (Canada)

 

Ce film parvient à donner une dimension humaine et professionnelle qui dépasse le cadre des arts de la scène. Le résultat est touchant et émouvant.

Rui Moreira, danseur et chorégraphe (Brésil)

 


Germaine Acogny danse, et, par la philosophie de son mouvement, salut les elements naturels. Grace à ce documentaire, j'ai pu connaître la "femme au crane dégarni". Elle est en effet unique; africainement elle s'impose et ainsi redore le blason déteint de tout un peuple. La danse, un métier minimisé -auquel elle arrive pourtant a donner une dimension politique. J'en suis venu à voir en cette femme un modèle de reine. Je dirais même un modèle de reine idéale ; Elle descend de son trône pour se mêler au "commun des mortels". Généreusement, Elle nous tend la main, Elle nous tend son pieds, Elle tourne les hanches et nous séduit, Elle se fait humaine. Germaine. Moi-même ayant un moment pratiqué cet art, j'ai pu découvrir grâce à elle la définition spirituelle de la danse, et en ai été fortement inspiré. (Tous comme, apparemment, deux camarades que j'ai reconnu dans Le tas.)Nous n'avons pas été les seuls ; car tous les humains, quelqu'aient été leur corps de métier, se sont soumis à ses enseignements mythiques. On peut finalement se demander ; La danse a-t-elle déjà, par le passé, rassemblé les Hommes dans son acception la plus noble ? Je ne sais pas. Toujours est-il que le parcours de cette grande dame, magiquement relaté par ce documentaire, redonne a plus d'un aventurier l'espoir que rien est impossible lorsque le talent retrouve sa pleine divinité.

            Jean Pascal Assoummou, auteur, danseur

FICHE TECHNIQUE  

 

Titre original : Iya tundé, la Mère est revenue

 

Documentaire  - Durée : 52 mn

Réalisatrice  : Laure Malécot

Producteur : Moctar Ndiouga Bâ/ MEDIATIK Communication, Sénégal, 2017

Avec, par ordre d'apparition :

Germaine Acogny, Wasis Diop, Patrick Acogny, Mikaël Serre, Olivier Dubois, Aïda Colmenero-Diaz, Alesandra Seutin,Fabrice Bouillon Laforest,  Annette Mbaye d’Erneville, Ghislaine De Souza, Robyn Orlin, Fatim Faye, Bernard Mounier, Monique Mounier

Montage : Laye Diouf & Laure Malécot

Image: Imane Dionne, Tafa Touré, Marco Lena, Laure Malécot, Tizianna Manfredi, Siaka Soppo Traoré, Helmut Vögt.

Prise de son: Achille Gaboua 

Mixage: Vincent Lambert - La Badianne

Traductions :   Bruno Senghor (anglais), Aïda Colmenero-Diaz  (espagnol)


©Laure Malécot & Mediatik 2017

En savoir plus sur Germaine Acogny

Germaine Acogny, Danser l'Humanité.

Biographie,  par Laure Malécot

100 pages, illustré

Editions Vives Voix, Sénégal, 2019

https://leseditionsvivesvoix.com

 

PRESSE

 Podcast

 

BBC Afrique- Radio- Magazine de la culture  animé par Valérie Bony, entretien avec Laure Malécot (23 mn)

https://soundcloud.com/laure-malecot/mag-de-la-culture-bbcde-valerie-bony-avec-laure-malecot-realisatrice/sets

 

Articles

Fondation Dapper :  A lire ici

Par Estralla Sendra (en espagnol): https://miniurl.be/r-3rez

DIFFUSION

Festival Caméra 72, Dakar, 21 mars 2022, en ouverture du Festival.

 

Festival Films Femmes Afrique, Dakar, 28 février 2002 (Hors compétition) https://www.filmsfemmesafrique.com/hors-competition-longs-metrages

 

Biennale de la Danse de Venise, 24 juillet 2021. 1ère en Italie.  A l'occasion de la remise du Lion d'Or de la Danse à Germaine Acogny. 

https://www.labiennale.org/en/dance/2021/biennale-danza-2021/film-programme-1-2021-07-24-11-30


Invisible dog, New York, USA, 24 juillet 2021 : https://www.theinvisibledog.org/all/2021

 

Théâtre de la Ville de Paris - France : Live streaming via You tube live- 06 décembre 2020

 

Festival ESPELHOS D'AFRICA - Salvador- (1ère Brésil)- Mai 2019

 

Festival LIFT OFF FIRT TIME FILMAKER SHOW_CASE ( web)- Plimouth Studio, London, UK.Juin 2019

 

MASHARIKI FILM FESTIVAL - Kigali,(1ère Rwanda)- mars 2019

 

EQUALITY FESTIVAL - Kiev, (1ère Ukraine)- décembre 2018 

 

FESTIVAL DES IDENTITES CULTURELLES-Ouagadougou, Burkina Faso -novembre 2018

 

LEGACY FILM FESTIVAL, (1ère Kenya), décembre 2018 - Prix de la Meilleure Bande Son documentaire 

 

AFRICA IN MOTION FILM FESTIVAL (AIM) - (1ère UK) Scotland- UK - Octobre 2018 

 

SILICON VALLEY AFRICAN FILM FESTIVAL, California, (1ère USA )- novembre  2018

 

 9th JAGRAAM FILM FESTIVAL, India (1ère Inde) - Septembre 2018 

 

FESTIVAL AFRICTION,  Allemagne  - mai 2018  (1ère Allemagne)

 

Théâtre de la Coupole, Saint Louis - (1ère France). 03 janvier 2018 

 

Institut Français - Dakar, Sénégal :  - Avant première mondiale - 10 mai 2017 

 

Autres diffusions

 TV5 monde,  d'avril 2018 à 2019

En savoir plus sur Germaine Acogny

"Danser l'Humanité", biographie, par Laure Malécot. 100 pages. Illustré. Editions Vives Voix. 2019.

https://leseditionsvivesvoix.com/?v=92666505ce75

Service gratuit facile et accessible à tous

Je crée mon site